Facebook vous prend en otage

Mise à jour de la navigation Facebook

Facebook a proposé aux utilisateurs de son réseau une nouvelle mise à jour de la page d'accueil.

Des optimisations imposées pas toujours réussies

Plusieurs mises à jour ont été réalisées sur des fonctionnalités de Facebook comme, notamment, l'affichage des photos sous la forme d'une lightbox. Cette méthode d'affichage permet, par des moyens techniques rapides à mettre en place, d'afficher une image en quasi grand écran avec un contour noir légèrement opaque qui focalise l'attention du lecteur sur l'image.

La lightbox de Facebook

Cette lightbox utilisée par Facebook a été décriée à son lancement car elle ne permettait ni un affichage propre ni une navigation fluide. D'ailleurs, il est à signaler que ce module a évolué depuis le départ. A l'origine, la photo était mise en avant avec, dessous, la description, les commentaires et les J'aime. Depuis, Facebook a ajouté son cadre publicitaire à droite.

Un nouvel affichage de la page d'accueil

Une nouvelle optimisation est en place depuis quelques jours. censée rendre la page Facebook plus ergonomique.

Nouvelle version de la page d'accueil Facebook

Trois zones d'information

La page se divise en trois parties toujours. La colonne de gauche correspond à votre réseau, avec votre photo de profil, vos contacts, vos groupes... Au centre, les articles sont affichés à l'ancienne, d'abord les plus commentés puis viennent ensuite les statuts les plus récents.

La nouveauté se situe dans la barre de droite qui affiche les actualités les plus récentes de vos contacts : quand ils aiment quelque chose, quand ils commentent un statut, quand un lien est publié... Bref, une vraie mine d'information pour espionner de manière plus rapide et plus pertinente les comptes Facebook de vos contacts et leur activité sur le réseau.

La différence entre les deux colonnes, c'est quoi ?

Pour faire simple, la colonne centrale correspond à tout ce que vous pouviez voir sur l'accueil de Facebook avant cette mise à jour. La colonne de droite joue le rôle d'une fenêtre d'espionnage, vous pouvez visualiser tout ce que font vos contacts et qui ne parraissaient pas sur le mur principal. Vous avez accès à toutes les interactions de vos contacts hors statuts.

Un défilement calculé

L'autre nouveauté repose sur le fait que le défilement, appellée scroll par les initiés, est pensé. En effet, de manière habituelle, quand on utilise la barre de défilement, on accède à la suite du contenu en descendant dans la page et, de ce fait, en perdant la partie supérieure de ladite page.

Ici, certains éléments de la page sont dynamiques. Ainsi, la colonne centrale des actualités permet le défilement vertical comme la colonne des actualités récentes. La colonne de gauche reste entièrement statique.

Trois autres éléments clés de Facebook ne sont pas influencés par le défilement, la barre bleue du menu supérieur, le cadre des publicités ainsi que le module de discussion instantanée.

Le besoin de laisser sa trace

Par cette mise en page à la fois statique et dynamique, Facebook démontre son besoin de se réaffirmer. Son menu était avant soumis au scroll, il est dorénavant visible sur toutes les pages, un peu comme le menu d'un logiciel, une manière de signer son service ?

De même, les publicités qui ciblent de mieux en mieux vos habitudes sont dorénavant toujours accessibles. En prenant en compte la lecture en Z, cet élément est le dernier à être mis en avant. Cependant, c'est aussi une source de bénéfices pour la filiale Facebook qui ne semble plus être à négliger.

Comment profiter de sa position dominante

Nul doute que Facebook continuera à améliorer son service pour proposer de plus en plus de fonctionnalités sans perdre de vue l'ergonomie.

On regrette quand même, comme à chaque mise à jour Facebook, de toujours être otage du service qui teste ses nouveautés en direct sur les internautes. La lightbox n'était pas modifiable au départ. De même, les nouvelles versions de la mise en page ne sont pas soumis à notre acceptation.

Facebook agit selon son bon vouloir et nous en sommes les premières victimes, de plus en plus soumis à leurs encarts publicitaires. C'est probablement le point le plus essentiel de cette mise à jour et, quand on sait les aléas de leur politique en matière de confidentialité des données, il y a de quoi s'inquiéter. Allez lire le billet du labo Atypicom sur le fait que Google arrive tout seul à rapprocher un compte Google d'un compte Twitter et vous comprendrez que la frontière est mince entre le public et le privé.

Commentaires

moi meme utilisatrice avisée de facebook ... on me demande mon numéro de mobile pour confirmer mon compte!! a quoi cela sert il ?? une main mise sur la liste d'utilisateurs ( lorsque qu'on accepte les conditions générales ?) ou carrement sur la propriété intellectuelle de la personne ??

Cela a été lancé à l'origine pour contrer l'afflux de faux comptes en permettant une validation unique par téléphone mobile. On peut bien entendu dire que c'est encore un moyen de contrôle, le fait est que mon numéro de portable n'a jamais été utilisé par Facebook et ne le sera probablement jamais. De là à parler de main mise ou d'atteinte à la propriété intellectuelle, c'est du hors-sujet kokine... Et si utilisatrice avisée de Facebook signifiait alors non utilisatrice de Facebook ?

Bonjour , j'ai ce nouveau facebook depuis ce matin , Est il possible de revenir a l'ancienne page ?
Sur mon windows phone 7 , l'appli facebook ne fonctionne plus tres bien depuis ... :(

Bonjour Julien. Je crains que cela soit impossible. A chaque modification du design ou de l'agencement des pages Facebook, les utilisateurs râlent et créent des groupes Facebook censés être des groupes de pression. Seulement, Facebook s'en fiche un peu de ce remue-ménage. Tout membre du réseau est un testeur en devenir. La seule chose à faire pour toi est d'attendre que l'application Facebook soit mise à jour.

Arfff , je m'en douter un peut ... :(

Merci quand meme ;)

Bizarrement, mon Facebook personnel est repassé sous l'ancienne version... Le test de la nouvelle interface serait un échec ? A suivre !

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.